On parle souvent des modèles européens lorsqu’il est question de bonne pratique d’urbanisme, mais je me dis qu’il faut aussi regarder plus près de nous aux États-Unis et dans l’Ouest canadien.

Un projet implanté dans une ville nord-américaine se transposera plus facilement à une autre ville nord-américaine parce que les territoires se ressemblent davantage au niveau du climat, de la densité et de l’aménagement du territoire existant.

Les idées que je retiens pour Québec

Les traverses piétonnes éclairées du haut

Je ne sais pas si cette technique est déjà utilisé à Québec ou au Québec, mais j’ai vu ça pour la première fois ici à Saskatoon et j’ai trouvé ça très intéressants.

Ce type de transverse est éclairée par le haut avec des LEDs et je peux témoigner que cela a un effet direct sur les conducteurs. Les LEDs sont puissantes et donnent l’impression de loin qu’il y a des véhicules à l’intersection. En tant que conducteur, j’ai donc le réflexe de ralentir. Je ne sais pas si le réflexe reste aussi efficace à long terme lorsqu’on s’habitue à la présence de cette installation, mais au premier passage c’est efficace.

Dans l’exemple dans ma photo, c’est une traverse qui mène à l’entrée du parc linéaire comme on le voit ici :

Je pense que ce genre de technique ne s’applique pas nécessairement dans un contexte très urbain où l’éclairage est déjà fort (ex. sur Charest à Québec), mais dans un secteur où l’éclairage est plus faible parce que la rue plus large et moins dense mais qu’il s’agit quand même d’une traverse piétonne importante (ex. les traverses aux ponts qui traverses le parc linéaire de la rivière Saint-Charles).

Des cendriers gérés par la ville. Beaucoup de cendriers.

Je sais bien qu’on n’a plus le droit de fumer à peu près nulle part au Québec, mais quand je vois ici à Saskatoon énormément de cendriers aménagés par  la ville près des stationnements, je me dis que ça manque au centre-ville de Québec. Ça fait partie du mandat de la ville de maintenir l’espace public propre.

La ville de Saskatoon a vraiment été créative pour l’installation de ces cendriers, il y en a sur pied, sur des poteaux et sur des poubelles (du mobilier existant, donc moins coûteux à installer).

Je conviens que c’est peut-être contradictoire avec la réglementation d’installer un cendrier à 5m d’une porte alors qu’on doit fumer à 9m, mais il y a tellement de déchets de mégots à Québec que je crois qu’il faudrait faire preuve d’un peu plus de créativité ou de flexibilité. Si on fume à 9m, on peut rapporter son mégot à 5m. Je pense entre autres au Dauphin sur la rue du Pont, spot no.1 à mégots de la ville de Québec. Devant  l’Impérial est aussi un autre spot qui en aurait bien besoin.

C’est d’ailleurs une recommandation qui était ressortie des consultations du PPU de St-Roch en 2014 (1).

Observations en vrac

Les plus à Saskatoon

  • Un autobus de l’aéroport vers le centre-ville à toute les heures (parfait pour la taille de la ville et de l’aéroport)
  • Un plan de développement du réseau de transport à vélo qui définit le vélo comme un mode transport utilitaire et pas seulement récréatif
  • Deux axes de transport à vélo au centre-ville (nord-sud et est-ouest) avec des voies protégées, des avancements protégés aux feux de circulations et des trajets sans détour
  • Beaucoup de mobilier pour attacher les vélos et favoriser ce mode de transport
  • Beaucoup de trottoirs larges et physiquement séparés des voitures par du mobilier
  • Beaucoup de stationnement sur rue payant, peu de stationnement gratuit même si ça pourrait être le cas
  • Un règlement municipal encadrant la pratique du vélo dans la ville
  • Beaucoup de gens à vélo malgré le froid!
  • Des rues généralement très larges qui donnent beaucoup d’espace pour les piétons

À améliorer à Saskatoon

  • Parfois des boutons piétons, parfois non, logique difficile à suivre
  • Encore beaucoup de stationnements à ciel ouvert au centre-ville. Quand on se compare, on voit qu’on a fait énormément de progrès à Québec ces dernières années.
  • Beaucoup de grands stationnements à angle dans la rue. Jean-François Gosselin serait content de pouvoir se parker pour aller prendre un bière!

Un aéroport agréable

Petite note en terminant et en quittant Saskatoon par la voie des airs: j’ai trouvé l’aéroport est bien pensé avec des bancs qu’on peut se coucher et même des mini bureaux de travail! Bravo.

Références :

1. Rapport de consultation publique – Vision pour l’aménagement du quartier Saint-Roch – partie Sud Forum public tenu par le Conseil de quartier de Saint-Roch le 8 décembre 2014 (voir page 19)

Publicités