À Montréal, la zone AutoMobile a été agrandie constamment pour maintenant couvrir une bonne partie de l’île. On est presque rendu à en avoir trop pour la capacité des stationnements sur rue. Il faudrait d’ailleurs se questionner sur les limites du modèle de l’auto-partage, que ferons nous quand le stationnement sur rue sera le monopole des voitures partagés (et éventuellement autonomes)?  Je laisse cet intéressant débat à d’autres.

Donc concernant notre zone AutoMobile, à Québec, celle-ci a été très peu modifiée depuis son lancement en 2015. Elle a subit seulement 2 petits changements.

Elle a d’abord été réduite peu après son lancement à cause d’un secteur problématique à Sainte-Foy. C’est cette zone drôlement découpée où les stationnements sur rue sont compliqués et les vignettes AutoMobile ne s’appliquaient pas.

Et puis en 2016, une petite zone a été ajoutée sur le campus de l’Université Laval.

J’ai posé la question à Communauto sur leurs plans d’expansion de la zone à Québec et leur réponse a été assez vague :

L’étalement du service AutoMobile s’appuie effectivement sur les ententes conclues et à conclure ultimement avec les autorités municipales de Québec. Évidemment, nous devons aussi tenir compte de l’engouement du public à l’égard de ce système. Selon les indices qui nous viennent généralement des usagers, nous évaluons régulièrement les demandes pour adapter le service  à la faveur des abonnés. 

Ça reste une entreprise privée, ils ont le droit de ne pas vouloir dévoiler plus leurs stratégies. Pourtant à Montréal ils sont très vocaux sur les enjeux de vignettes. Est-ce que la relation est meilleure à Québec (en l’absence de compétition)? Est-ce que ce serait parce que le service à Québec ne lève pas encore assez? Nul ne sait (pas moi en tout cas).

Finalement, je serais aussi curieux de savoir si d’autres services AutoMobiles sont en préparation d’autres marchés importants de Communauto comme Ottawa et Paris.

Mise à jour 23 janvier 2017 

Mon article a fait écho et j’ai eu l’occasion de discuter avec un ami, qui je ne savais pas, travaille chez Communauto! Quoi comme quoi le monde est petit.

Ce qu’il m’a donné comme précision sur mes interrogations sur AutoMobile, c’est que c’est et ce sera toujours limité à Montréal et Québec, selon leur vision actuelle. Et pour l’expansion de la zone à Québec :

Nous développons le service plus progressivement que prévu, mais toujours en collaboration avec la ville de Québec.

Pour Ottawa, c’est encore en transition de l’achat de Virtucar par Communauto, mais on prévoit déjà une expansion. On devrait voir une migration vers la marque Communauto bientôt et voir des véhicules s’ajouter à la flotte.

Et finalement pour l’Europe, on prévoit une expansion dans de nouvelles villes (pays?) et la flotte de véhicule à Paris sera bientôt remplacée par des Citroën C5 Cactus. Un véhicule au combien laid, mais ça a le mérite d’être distinctif. J’ai hâte de voir si ce sera un agencement de couleurs particulières en plus!

Publicités